samedi 7 janvier 2012

L'Espagnole...

Du temps de ma jeunesse, il m'arrivait d'aller passer mes après-midis auprès de Mademoiselle Armandine, une voisine. Cette charmante vieille dame avait les cheveux plus blanc que la neige et plus doux que la fourrure d'un lapin. Elle avait continuellement le sourire imprimé sur le visage. Elle maîtrisait le piano traditionnel et se reposait en écoutant le piano mécanique. Les coffres, dans le coin du salon, regorgeait de robes de soie et de dentelle d'une certaine époque, mais ce que je remarquais le plus lors de mes visites, c'était une toile représentant une Espagnole aux grands yeux verts. Je n'ai jamais retrouvé cette image, toutefois les souvenirs qui s'y rattachent sont nombreux. Mlle Armandine avait le don de créer des images dans ma tête en me parlant des croisières, des cotillons, de bals avec le capitaine, etc. et moi, je m'imaginais comme cette belle dame accrochée au mur en train de valser sur le pont d'un paquebot.

À la mémoire d'une grande dame, voici l'Espagnole!

 
[Tableau réalisée par Jocelyne Gagné, 2003]

Ceci est ma troisième toile et mon premier portrait. Lors de mon cours de peinture, j'avais peint le col en gris selon les recommandations de mon professeur et ce dernier, voyant le résultat, m'a informé que je devais soit le recommencer en totalité, soit jeter la tableau. Ce jour-là, j'ai quitté mon cours pour ne plus jamais y remettre les pieds (orgueilleuse la madame!) et j'ai refait le col.  Ça se corrige une peinture!



Ce drapé et cette dentelle m'ont fait travailler les méninges. J'ai fait le col (dentelle et drapé) sans prendre de recul, totalement absorbée par les détails et c'est après que j'ai réalisé que j'avais réussi l'impensable! J'avoue que j'en suis fière!

Mésange

Note: Peinture réalisée à partir d'une photo dans un livre.

4 commentaires:

  1. Ha j'adoooore que tu as claqué la porte au professeur !!! C'est un joli portrait gai et frais, le fond est très bien. Au cas ou le professeur lit ton blog je lui dit, heureusement que tu n'as pas fait le col en gris !! La dentelle a un coté "transparence" avec des blancs, des fonçés et biensur des gris mais ça depend surtout des vetements dessous et autour donc hourra pour le bleu et le mauve que tu as mis dedans, preuve pour moi que tu as veritablement vu les couleurs et tu l'as bien reussi, bravo et continue surtout....

    RépondreSupprimer
  2. Chère Miriam,
    La première phrase de ton commentaire m'a bien fait rigoler!!! C'est vrai qu'il faut à certains moments "s'affirmer"!

    Merci pour ces encouragements sincères et tellement positifs! Tu m'as insufflé le "courage" de retourner à mes amours et chaque jour j'ai envie de récupérer chaque minute disponible pour donner libre court à cette passion retrouvée.

    Aujourd'hui, je travaille ta technique et ô combien je suis fière et heureuse d'avoir un professeur aussi doué que toi! Reste à savoir si l'élève sera à la hauteur... Bref, je fais confiance en la vie et on verra bien de quelle couleur sera composé mon univers. De bleu? Pas cette fois; un peu, beaucoup, vivement le rouge!

    Merci pour ces bons mots, c'est si stimulant!

    RépondreSupprimer
  3. La classe!!! En effet pour "la porte"," le courage de refaire ça toute seule", trop bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Sand,

      Merci beaucoup :-) En effet, cela a pris une certaine dose de courage pour recommencer et poursuivre le travail. En réalité, à ce moment-là le courage était une sorte de peur qui au lieu de me paralyser, m'a poussée à l'action. Quand j'y repense, je n'ai que de bons souvenirs de cet épisode mais je suis sûre que durant le processus, il y a eu quelques manches rongés ainsi que des grincements de dents!!!

      Supprimer

Pourquoi garder le silence si vos mots peuvent construire, embellir et aussi changer le monde? Exprimez-vous!

Vous aimerez peut-être:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...